Comment une communauté monastique traverse-t-elle les temps ?

En 2016, les trappistines de l’abbaye de La Coudre célèbrent les deux cents ans de leur présence à Laval. Derrière de hauts murs, ces femmes, courageuses et fidèles, suivent la Règle de saint Benoît.

Reliées par la Charte de Charité aux autres fondations cisterciennes, elles prient pour le monde. L’histoire dont elles sont dépositaires tranche pourtant avec l’apparente tranquillité des lieux.

Serge Grandais fait revivre ici les premiers temps de l’Ordre cistercien, la réforme de l’abbé de Rancé à la Trappe de Soligny, l’odyssée trappiste, ce long exode à travers l’Europe suite aux interdits révolutionnaires… et le retour en France depuis l’Allemagne.

L’arrivée des religieuses trappistines en Mayenne en 1816 se vit sur fond de nouveaux enjeux : l’entrée des communautés monastiques dans la modernité, leur adaptation aux évolutions inspirées de Vatican II…

En retrouvant la Communauté de la Coudre et son parcours, nous plongeons dans l’histoire civile et religieuse des XIXe et XXe siècles, bien au-delà de l’histoire locale. Ce n’est pas le moindre intérêt de ce livre.

Le témoignage, pour et par l’histoire, d’une foi ardente et sans cesse renouvelée, au féminin.

Cliquez pour télécharger le bon de commande